« Le potentiel reste intact sur les marchés actions »

le 22/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Marjorie Sonigo et Florence Mosse-Colin, gestion privée de Credit Suisse France

L’Agefi : Pourquoi conservez-vous inchangée votre allocation depuis début février ?

Marjorie Sonigo et Florence Mosse-Colin : Nous restons optimistes sur les actions depuis le début de l'année. En effet, nous pensons que la reprise est en cours. Bien sûr, les problèmes d'endettement des Etats freinent la reprise mais ne la remettent pas en cause. Les marchés restent toujours attractifs en termes de valorisation. Cependant nous sommes très sélectifs et privilégions largement les entreprises leaders avec des cash-flows élevés, très présentes sur les marchés émergents et pouvant ainsi bénéficier de la croissance générée dans ces pays. Il s'agit ainsi de titres tels que LVMH, Anheuser Busch-Inbev, Nestlé, Siemens... Nos grands thèmes d'investissement sont ainsi liés à la croissance démographique et l’urbanisation de cette zone, aux modifications des comportements d’achat ; le secteur de l’énergie, les secteurs liés au développement d’internet. Dans la partie plus défensive, nous sommes toujours très présents sur les valeurs de rendement. Aujourd’hui le rendement des actions est supérieur à celui des obligations.

Quels actifs alternatifs au monétaire privilégiez-vous ?

Il est certain qu’aujourd'hui le monétaire est très peu rémunérateur. En dehors du marché actions que nous privilégions, nous avons maintenu nos positions sur des obligations de bonne qualité et de duration courte, au travers de fonds et de lignes directes en fonction des opportunités de marché. Nous sommes également revenus sur la gestion alternative; nos principaux critères de sélection étant la volatilité, la liquidité et le préavis de sortie.

A lire aussi