« Le potentiel de hausse des actifs risqués est restreint »

le 21/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Hugues de Montbel, gérant chez Aberdeen Asset Management France

L’Agefi : Croyez-vous à la reprise des marchés actions ?

Hugues de Montbel: Les marchés sont encore hésitants et devraient rester très volatils tant que la psychologie sera imprégnée du risque souverain. Les autorités européennes avancent mais il reste encore beaucoup de choses à faire. La création du Fonds de stabilisation européen n’a a priori pas totalement convaincu et la crédibilité des autorités européennes reste médiocre, contribuant au manque de sérénité actuel des marchés. Le stress sur la liquidité inquiète, les craintes sur la croissance globale persistent, même si en l’absence d’un choc externe, le risque de «double dip» est limité. Si vous croyez en la croissance, les actifs risqués ont toujours un potentiel de hausse, qui est, selon nous, restreint par les problèmes structurels des pays développés. Un arrêt des annonces dévastatrices pendant encore quelques jours aiderait à consolider la stabilisation du marché.

Quelle allocation d’actifs adoptez-vous dans vos portefeuilles ?

Dans nos mandats diversifiés, nous conservons un biais globalement neutre sur les actions, en dépit d’une croissance solide, de taux bas, et de valorisations intéressantes. Notre degré de conviction est moindre car le point de retournement des indicateurs avancés se rapproche et on semble dépendre des actes des autorités européennes pour calmer les inquiétudes. Il existe donc un risque fort d’exécution. Nous jouons le thème de l’export par l’Europe et non plus le Japon. Sur les autres régions, nous restons positifs sur l’Asie (zone la mieux exposée à la croissance actuelle) malgré les craintes de hausse des taux et avons une large sous-pondération sur les Etats-Unis (levier opérationnel faible). Notre choix de valeurs reste toujours très orienté grande capitalisation de qualité.

A lire aussi