Le plan grec laisse le marché sceptique

le 04/05/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La détente est restée limitée aux rendements à 2 ans, traduisant les doutes des investisseurs

Hormis une détente des rendements grecs à 2 ans, les marchés ont accueilli froidement le plan d’aide de 110 milliards d’euros accordé à la Grèce ce week-end. Ni la partie longue de la courbe, ni les autres Etats périphériques, ni l'euro n’en ont réellement profité, traduisant les doutes persistants sur la solvabilité du pays à long terme, et sur les risques de contagion à la zone. La BCE, qui s’est assurée contre toute dégradation de la note de la Grèce en suspendant ses règles de collatéral (lire page 3), semble elle aussi tâtonner.

A lire aussi