Le plan Geithner constitue un facteur durable de soutien au billet vert

le 16/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Emmanuel Hurault, gérant de taux chez Groupama Asset Management

L'Agefi: le plan de relance américain aura-t-il des effets durables sur le billet vert?

Emmanuel Hurault: Malgré l’effondrement des indicateurs économiques, les plans de relance toujours plus importants, le dollar s’est renforcé face à la livre sterling et récemment face à l’euro. Dans un contexte déflationniste, deux facteurs justifient ce mouvement: le «découplage» des économies n’a pas eu lieu et le dollar reste la devise de référence. Ainsi, la dégradation plus forte que prévu des conditions économiques à l’extérieur des Etats-Unis et de nombreuses baisses de taux sont des facteurs de soutien du dollar. L’ampleur du plan Geithner voté cette semaine devrait éviter à l’économie américaine de sombrer en dépression. Alors que la Chine cherche à limiter l’appréciation de sa monnaie et que les pays périphériques de la zone euro alourdissent leurs dettes, en permettant une reprise de la confiance du consommateur américain, ce plan constitue un facteur durable de soutien au billet vert.

Le taux de change euro/livre peut-il atteindre la parité cette année?

La livre s’est récemment renforcée de 10% par rapport à l’euro. Les perspectives au Royaume-Uni sont toujours négatives. Ni le secteur financier, ni le secteur immobilier ne montrent des signes encourageants. Le redressement de l’économie britannique dans un contexte de stabilisation du prix des matières premières passe par la faiblesse de la devise. La Banque d’Angleterre a démontré ces derniers temps sa réactivité et une politique à taux zéro paraît inévitable. Ainsi, malgré la mauvaise santé de l’économie européenne et le renforcement récent de la livre, l’euro peut effectivement atteindre la parité face à la livre.

A lire aussi