« Petit à petit les différents indicateurs des marchés actions passent au vert »

le 29/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Claire Chaves d’Oliveira, gérante actions européennes chez Groupama AM

L'Agefi : Pourquoi avez-vous relevé vos perspectives sur les marchés actions à horizon un an ?

Claire Chaves d’Oliveira : Depuis bientôt un an, l’amélioration des résultats des entreprises constitue le principal soutien des marchés actions. Cette amélioration, dans un premier temps surtout liée à des économies de coûts drastiques de la part des entreprises entraînant une résistance surprenante des marges, repose aussi maintenant sur le début du redémarrage des chiffres d’affaires. Nous restons convaincus que les marchés sont gouvernés principalement par les résultats des entreprises, qui constituent une force de rappel pour les marchés actions. Un temps effrayés par les problèmes de dettes souveraines au sein de la zone euro, les marchés ont finalement passé ce test de crise avec succès. Dans le même temps, les flux vers les actifs risqués commencent, enfin, à se tourner vers les marchés actions européens et américains. Les entreprises elles-mêmes, disposant de liquidités abondantes, complètent ce mouvement d’achat avec le redémarrage des fusions-acquisitions et la renaissance des rachats d’actions. Petit à petit, les différents indicateurs des marchés actions passent donc au vert.

Quels sont les secteurs que vous privilégiez ?

Les moteurs des marchés devraient être dans les mois à venir les pays émergents, tant par la vigueur de la consommation que par les besoins toujours soutenus en infrastructures, la dynamique du commerce mondial et le redémarrage des investissements des entreprises. Dans ce contexte, nos secteurs privilégiés sont les matières premières, le luxe, l’hôtellerie-loisirs et la technologie.

A lire aussi