Une partie du "Panel Agefi Crédit" aborde 2009 avec un peu plus d'enthousiasme

le 05/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

24% des membres sont positifs en termes de perspectives de spread et 18% sont à «surpondérer», contre 6% en décembre dans les deux cas

L’avalanche d’émissions sur le marché primaire du crédit, l’explosion du compartiment de la dette bancaire garantie et les rendements offerts par les nouvelles émissions en novembre et décembre ont permis aux gestions d’aborder 2009 avec un peu plus d’enthousiasme. Alors que l’indice de dérivés de crédit iTraxx Crossover, qui regroupe les signatures les plus risquées, se maintient au-dessus des 1.000 points de base, ils sont désormais 24% des membres du Panel Agefi Crédit à être positifs sur les perspectives de spread en janvier, contre 6% dans le Panel précédent. Sur ce point, DWS Investments, Fortis Investments et Groupe CCR ont rejoint Lazard Frères Gestion dans le camp des optimistes. Ils sont toujours 18% à se déclarer négatifs alors que les gestions neutres représentent encore 59% du Panel, contre 76% auparavant.

En termes d'exposition crédit, ils sont moins nombreux à se laisser aller à l’attentisme. De fait, 41% des gérants ont une exposition neutre, contre 59% précédemment. Après la courte fenêtre d’opportunité de novembre-décembre, 41% sont à sous-pondérer à comparer à 35 % le mois d'avant. De fait, neutres en décembre, Groupe CCR et La Banque Postale AM sont passés à sous-pondérer. A contrario, ils sont désormais 18% des membres (Dexia AM, Fortis Investments, Lazard Frères Gestion) à avoir une position à surpondérer, contre 6% précédemment.

A l’entame de 2009, la part des fonds placée en cash s’est, en moyenne, légèrement redressée passant de 7,97% à 8,24%. Elle est remontée de 2% à 9% chez BNP Paribas AM, de 10,4% à 16% chez Groupe CCR et de 5% à 10% chez La Banque Postale AM. En revanche, Allianz Global Investors France, Crédit Agricole AM et DWS Invesments ont respectivement réduit leur part de cash de 3, 4 et 10 points de pourcentage. La part des fonds investis en cash chez Henderson Global Investors, de 1%, est la plus basse de l’enquête.

Comme en décembre, la catégorie «A» demeure la classe d’actif préférée de la majorité des membres et le high yield celle de JPMorgan. Après avoir atteint un plus bas en 2008 à 3,97 en novembre, la duration moyenne des portefeuilles des gestions continue son redressement en s’établissant à 4,11 en janvier après 4,05 en décembre.

A lire aussi