Paris veut bloquer la directive gestion alternative

le 27/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La France pourrait convaincre Berlin de s'opposer au dernier projet présenté vendredi

Didier Reynders, le ministre belge des Finances (photo), a dégainé vendredi une nouvelle mouture du projet de directive gestion alternative afin de trouver un compromis. Le texte, dont L’Agefi a pris connaissance, prévoit la cohabitation du régime actuel de placement privé au niveau national, d’une part, et du passeport européen, d’autre part. Mais la France, isolée depuis plusieurs semaines dans son opposition à l’idée d'un passeport pour les gérants issus de pays tiers, pourrait finalement rallier Berlin à sa cause.

A lire aussi