Le « Panel Crédits » maintient son approche attentiste

le 05/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les participants ne modifient pas leur exposition sur la classe d’actifs en juillet, après un deuxième trimestre volatil

Après un mois de mai gelé, juin a offert de nombreuses opportunités sur le crédit corporate. Le marché est cependant encore tendu, ce qui explique sûrement l’immobilisme du Panel Crédits. Aucun des membres déjà présent en juin, ne prévoit de bouger son exposition en juillet. La tendance un peu plus forte pour le «neutre» ne s’explique que par les variations de présence des répondants d’un mois sur l’autre. Les asset managers qui choisissent de se surexposer sur le crédit sont ainsi désormais à égalité (47%) avec ceux qui sont neutres. Pour rappel la tendance à la neutralité est déjà claire depuis mars.

En cause, la situation très volatile du marché du crédit durant l’ensemble du semestre. Les fenêtres de tir se rouvrent et se referment très vite pour les émetteurs qui font face à des investisseurs exigeants en matière de coupons. En juin, les émissions ont tout de même atteint des records. Certaines entreprises ont cependant connu des difficultés comme Renault, il y a dix jours, qui a vu les conditions de marché se retourner en quelques heures et a dû baisser ses exigences en matière de quantités d’émissions.

Côté spread, le Panel ne change pas non plus sa vision pour le mois de juillet et reste en moyenne neutre. Deux membres sont toujours négatifs. Mais si CM-CIC ne modifie pas son anticipation d’écartement, il est rejoint ce mois-ci par CCR AM, auparavant neutre. Dexia AM a pour sa part revu sa position à l’optimisme. Deux autres panélistes ont eux aussi changé leur perspective: LBP AM et DWS sont passés de neutre à positif.

Il faut dire qu’en juin, il a été difficile de voir émerger une tendance sur les spreads. L’indice Itraxx Crossover qui suit l’évolution des CDS sur les émetteurs les plus risqués a fait du yo-yo. En forte baisse à la toute fin de mai,  il est reparti à la hausse début juin pour atteindre un pic à 628 point de base (pb) le 8. En chute libre de 120 pb jusqu’au 21 juin, il est reparti ensuite à la hausse.

Côté notation, pas plus d’évolution. La catégorie préférée du Panel reste inlassablement BBB à 58%. Allianz et JP Morgan AM abandonnent même le high yield pour se consacrer au BBB. A l’inverse Groupama AM laisse le BBB pour préférer les actifs notés A.

Les gérants sont par ailleurs toujours prudents, gardant en moyenne 5,39% de cash. Ils avaient pour juin fortement augmenté leur détention, qu’ils conservent pour juillet en la réduisant faiblement. La moyenne est ainsi de 5,39% ce mois-ci, contre 5,95 % le mois dernier et 3,05 % le précédent. Il faut par ailleurs noter que LBP AM qui détenait 20% de cash en juin est passé à 10 % faisant chuter la moyenne dans les portefeuilles.

Pas de changement enfin sur les durations de crédit qui restent stables en juillet à 3,88. La tendance par rapport à mai est tout de même à la baisse symbolisant une amélioration de la confiance.

A lire aussi