Le « Panel Crédit » montre un enthousiasme plus prononcé

le 04/01/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon l'enquête de janvier, l'exposition moyenne au crédit reste à « surpondérer », cette réponse récoltant 66,7 % des voix, contre 60 % en décembre

Après une fin 2008 noire, le marché du crédit a connu une année 2009 éclatante. Et pour preuve. Les indices de dérivés de crédit iTraxx Crossover et iTraxx Europe sont passés respectivement de 1.180 et 210 pb au cours du premier trimestre 2009 à 437 et 72 pb la semaine dernière. Un resserrement de spreads impressionnant. La réouverture du marché primaire a aussi été exceptionnelle avec un doublement en un an des émissions brutes de dette non financière en Europe notée «investissement» à environ 249 milliards d’euros. Surtout, l'enthousiasme des gérants pour le marché du crédit observé l'année dernier devrait se renforcer en ce début 2010. C'est ce qui ressort du Panel Agefi Crédit de janvier réalisé auprès de 21 gestions crédit.

Si l'exposition moyenne au crédit reste à «surpondérer», cette réponse récoltant 66,7% des voix, contre 60% en décembre. Neutres sur la classe d'actifs le mois dernier, Allianz Global Investor France, CPR AM et Pioneer Investments ont rejoint la catégorie d'investisseurs en faveur du crédit. Les sceptiques ne représentent plus que 14,3% du Panel, contre 35% en décembre. Dans les 14,3% n'ayant pas répondu à l'enquête de janvier figure BNP Paribas AM qui était à «sous-pondérer» en décembre.

La normalisation des marges de crédit, sur le marché secondaire, pourrait suivre son cours en janvier. De fait, près de 76% des participants se disent positifs sur la perspective à 1 mois des spreads, contre 55% en décembre. D'ailleurs, Allianz Global Investor France, CCR AM, CPR AM et Lazard Frères Gestion, neutres en décembre, voient désormais les spreads se rétrécir ce mois-ci. Optimiste le mois dernier, Pioneer Investments est désormais le seul à être neutre en ce début 2010. Aucun membre n'est négatif. En décembre, 40% des gérants étaient prudents sur leur évolution et 5% négatifs.

La recherche de rendement élevé et la tendance à une plus forte sélectivité des classes d'actifs seront plus que jamais d’actualité en janvier. D’ailleurs, la notation «BBB» figure désormais au côté de la notation «A» dans la liste des catégories préférées du Panel. Allianz Global Investor France a descendu l’échelle de notation passant de «A/AAA» à «BBB». De même, DWS Investments, qui jouait les classes «A/BBB», a recentré son intérêt à la seule classe «BBB». JPMorgan reste toujours le fervent défenseur du high yield.

Les membres ont d'ailleurs profité de ce contexte favorable au crédit pour continuer à réduire le pourcentage de cash dans leurs fonds. Ce dernier est passé d'un mois sur l'autre de 2,49% à 2,14%. La duration moyenne du crédit quant à elle, s'est contractée à 3,97 ans contre 4,01 précédemment.

A lire aussi