Le « Panel Changes » anticipe une accalmie sur le yen

le 30/08/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les participants ont revu à la hausse leurs prévisions à 3 et 6 mois sur la devise nippone mais ils sont encore loin des niveaux actuels

Le Japon aura marqué l’actualité de la fin août. Face à une croissance en berne au deuxième trimestre, le pays a ainsi perdu sa place de deuxième économie mondiale au profit de la Chine. Sa devise, empêtrée dans une course effrénée à la hausse, a envoyé le dollar mercredi dernier à 83,76 yens, avant de repasser la barre des 84. Elle s'est ainsi en journée rapprochée de son record de 1995 à 80,53. Les prévisions des panélistes à trois mois qui voyaient en juillet  le dollar/ yen à 92 paraissent donc bien loin. Lors du précédent panel, seuls Dexia AM, Swiss life et Deutsche Bank envisageaient un dollar en dessous de 90 yens. Depuis tous les panélistes (sauf Dexia AM) ont revu leurs prévisions à la hausse sur la devise japonaise. Ils anticipent désormais en moyenne pour le prochain trimestre un dollar à 87,23 yens et à six mois à 89,23 yens.

On est cependant encore loin des niveaux de change actuels. Au 27 août,  le yen restait à un niveau très élevé, avec un dollar/yen autour de 85. Les panélistes anticipent donc une baisse de la devise nippone à court terme par rapport à ses niveaux actuels. Seule Deutsche Bank voit le yen monter bien au-dessus de ses niveaux d’août. La banque allemande anticipe un dollar/ yen à 80 dans trois mois et à 78 dans six mois. Il faut dire qu'une action du gouvernement japonais sur les changes tarde à venir. Parmi les optimistes sur la situation japonaise, Aurel BGC, Dexia AM, Groupama AM et Cholet Dupont envisagent le dollar à 90 yens à trois mois. Les deux premiers le visant à 95 yens à six mois.

Pour les autres devises, les prévisions sur l'euro/ dollar ne connaissent pas d’évolution significative. Les panélistes le voient désormais retourner à ses niveaux de juin à trois mois à 1,24 contre 1,21 en juillet. En revanche, les anticipations sur la livre ont clairement changé. Alors que le panel voyait en juillet l’euro/livre à 0,87 à trois mois, il envisage désormais une appréciation de la devise britannique avec un euro/ livre à 0,82.

Par ailleurs, aucune modification n’est à constater sur les taux directeurs au vu des prévisions économiques. Le panel garde donc un statut quo. Sur les taux à 10 ans en revanche, les rendements obligataires font face à une baisse généralisée. Les prévisions à trois mois, comme à six mois en cette rentrée ont donc été bien abaissées, exception faite de Nomura qui reste constant. Les panélistes envisagent désormais un rendement du Bund à 2,56% dans trois mois, contre 2,87% en juillet. Personne ne le voit cependant passer sous la barre des 2%. La situation est la même pour les autres zones géographiques dont les prévisions de taux à dix ans chutent de manière importante à trois comme à six mois. A noter, LCF Edmond de Rotschild et Dexia AM voient le taux japonais repasser sous la barre de 1% à trois mois.

A lire aussi