Le « Panel Allocation » se montre plus prudent en ce début 2010

le 04/01/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gestions ont allégé leurs positions en actions pour se renforcer légèrement sur les autres classes d’actifs

Les gérants du Panel Agefi Allocation d’actifs tempèrent leur optimisme sur le compartiment actions en ce début d’année, en réduisant en un mois de 3 points à 48% leur exposition sur cette classe d’actifs. Même si la tendance reste à une surexposition aux actions, la barre des 50% a ainsi été franchie à la baisse pour la première fois depuis le mois d’octobre. Seule exception parmi les 12 contributeurs du Panel, Credit Suisse France augmente de 5 points son exposition aux actions qui représentent désormais la moitié de ses actifs sous gestion, au détriment des obligations et du cash qui s’élève encore à 20% du total.

La part obligataire augmente pour l’ensemble des gestions d’un point à 40%, dans un mouvement inverse à celui du mois précédent. Groupama demeure le bureau le plus exposé à ce compartiment qui représente 64% de son portefeuille dans un scénario prudent, bien qu’il ait renforcé sa sous-pondération par rapport à son propre benchmark. Aberdeen AM, nouveau venu dans ce Panel, et la Française des Placements sont les seuls gestions à consacrer au moins la moitié de leur portefeuille global aux obligations.

La poche de trésorerie a été légèrement renforcée de 3% à 4%, la moitié des gestions ayant choisi de ne pas avoir d’exposition en cash. Le dernier point saillant concerne le relèvement de 7% à 9% de la part consacrée aux actifs alternatifs, principalement dû à Credit Suisse France qui leur consacre 10% de son portefeuille alors qu’il était absent de ce compartiment durant les mois précédents. Il reste toutefois sous-pondéré sur cette classe d’actifs par rapport à son indice de référence, contrairement à Natixis qui devient surpondéré en faisant passer sa position de 2% à 5%. Schroders est ici le seul contributeur à contre-tendance en réduisant d’un mois sur l’autre de 23% à 21% sa pondération sur cette classe d’actifs.

A lire aussi