Le " Panel Actions " ne croit pas à la poursuite du " rally " boursier

le 31/08/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les gérants anticipent seulement une hausse de 2 à 3 % de l’EuroStoxx 50 et du CAC 40 dans six mois, et de 7 % à horizon d'un an

Prudents ou méfiants, les membres du Panel Agefi Actions n’anticipent toujours pas un rebond durable des marchés actions. D’ici six mois, les gérants ne misent que sur une hausse de 2 % du CAC 40, de 3 % de l’EuroStoxx 50, de 4 % du Nikkei, de 5 % du S&P 500.

Certes, ils ont révisé en hausse de 12 à 13 % leurs prévisions à six mois pour le CAC 40, l’EuroStoxx 50 et le S&P 500, mais ce relèvement n’est qu’une prise en compte partielle de la progression de 16 % des actions européennes depuis le début du mois de juillet. Une nouvelle fois, les gestions ne veulent pas anticiper et préfère suivre les marchés. 

A horizon d'un an, les membres du Panel ne font pas preuve de beaucoup plus d’optimisme. Ils ne tablent que sur une progression de 7 à 8 % des marchés européen et parisien, de 9 % de la Bourse japonaise, et de 11 % de Wall Street. Autrement dit, à la fin de l’été 2010, le CAC 40 et le S&P 500 auront seulement retrouvé leur niveau de début octobre 2008.

D’aucuns trouvent cette prudence excessive, alors que les derniers indicateurs macroéconomiques sont encourageants et que les résultats semestriels sont ressortis plutôt en ligne ou supérieurs aux attentes. D’autant que la volatilité s’est stabilisée à un bas niveau en Europe et aux Etats-Unis, avec un VDax à 26 pour une moyenne 12 mois de 37, et un VIX à 25 pour une moyenne de 41. 

Les avis restent néanmoins divergents au sein du Panel. Notamment l’amplitude des prévisions sur le CAC 40 à 12 mois grandit, entre Groupama AM, qui anticipe un indice parisien à 3.300 points (soit une baisse de 10 % par rapport au niveau actuel) et Credit Suisse, nouveau membre du Panel, qui le voit à 4.500 points (soit une hausse attendue de 22 %).

A lire aussi