Une orientation défensive peu efficace…

le 20/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les tableaux ci-contre présentent les meilleures et plus mauvaises performances des fonds sur le marché des fonds actions américaines et le marché des fonds actions françaises au cours du mois de février 2009. Ces performances sont mises en perspective par le calcul de la volatilité et du ratio de Sharpe sur trois ans d’historique ainsi que du rendement depuis un an.

Aux Etats-Unis, lors de ce mois extrêmement difficile, la majorité des fonds actions (61%) a surperformé l’indice de référence (MSCI US). La moyenne des surperformances apparaît par ailleurs nettement supérieure à la moyenne des sous-performances (en valeur absolue), celles-ci s’établissant respectivement à 2,2% et -1,4%. Au total, la surperformance moyenne s’établit à 0,8%.

Sur le marché des fonds actions françaises, le risque de sous-performance est aussi resté modeste. En effet, une très large majorité des gérants (73%) surperforme l’indice de référence au cours du mois de février et la performance moyenne s’établit à 160 pdb au-dessus de cet indice de référence. La recorrélation des paris diversifiants classiques sur la période limite cependant l’efficacité de cette orientation défensive, plus de 90% des fonds affichant une performance inférieure à -4%.

A lire aussi