Obama souligne l’urgence de la relance

le 09/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un plan « considérable » s’impose malgré la crise des finances publiques

L’urgence est telle que Barack Obama a choisi de ne pas attendre de devenir le 44ème président des Etats-Unis, le 20 janvier, pour prendre l’opinion publique à témoin et mettre le Congrès en demeure d’adopter au plus vite un plan de relance qu’il a qualifié de «considérable», sans toutefois le chiffrer précisément – ses conseillers l’ont évalué à environ 775 milliards de dollars. Il a dressé hier un tableau apocalyptique de la situation économique que générerait l’absence de toute initiative.

A lire aussi