« Nous restons confiants mais prudents sur les actions »

le 08/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Mathieu Pivovard, responsable de la gestion diversifiée et de l’allocation tactique chez Allianz Global Investors France

L’Agefi: Pourquoi vous êtes-vous récemment renforcés en actions ?

Mathieu Pivovard: Nous avons renforcé l’exposition aux actions, en particulier de la zone euro, car nous attendions de bonnes surprises des résultats du quatrième trimestre 2009 et estimions que l’amélioration de l’environnement macroéconomique général serait un facteur de soutien. Si les résultats ont été supérieurs aux attentes, en revanche, les indicateurs macroéconomiques sont plus mitigés: la croissance américaine pour le quatrième trimestre 2009 est extrêmement élevée, mais l’analyse qualitative comme les données sur l’emploi, l’immobilier et l’activité dans les services, mettent en évidence la fragilité de la croissance future. Par ailleurs, les inquiétudes sur la Grèce ont freiné les marchés dans leur progression.

Quels mouvements d’allocation d’actifs anticipez-vous dans les prochains mois ?

Nous restons confiants, mais prudents, sur les marchés d’actions. Depuis début mars, nous profitons du rebond pour réduire notre exposition sur les marchés d’actions de la zone euro, car nous n’anticipons pas de prolongation de ce rebond, considérant par ailleurs que les marchés d’actions vont très vite se porter vers des horizons d’investissement où les incertitudes sont encore très fortes (croissance au second semestre). Nous transférons, autant que possible et pour partie, le risque sur les actions vers des zones ou des classes d’actifs moins risqués, comme les actions américaines, celles des pays émergents et le crédit (surtout haut rendement). A moyen terme, lorsque les marchés basculeront dans une psychologie de ralentissement de la croissance, que nous anticipons pour le second semestre, il faudra probablement encore davantage réduire notre exposition sur les actifs risqués.

A lire aussi