« Nous prévoyons des progressions de bénéfices 2010 d’environ 20 à 25 % »

le 15/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Philippe Percheron, multigérant chez CM-CIC Asset Management

L’Agefi : La baisse de 10 % en un mois du CAC 40 vous incite-t-elle à réviser à la baisse vos perspectives sur l’indice parisien ?

Philippe Percheron : Les bourses mondiales traversent leur première vraie consolidation depuis le retournement de mars 2009. Pour autant cette correction ne remet pas en cause notre analyse concernant l’année 2010. Globalement, la reprise économique mondiale n’a pas démérité. La récession est derrière nous et dans de nombreuses régions se profile une reprise industrielle assez prononcée. Du coté des entreprises, les résultats continuent de surprendre agréablement. Elles ont très vite réagi lors de la crise en coupant fortement leurs coûts et charges. Une dynamique qui se poursuivra en 2010 et conduit à prévoir raisonnablement des progressions de bénéfices d’environ 20 à 25%. Enfin, l’environnement monétaire demeure favorable. Les liquidités sont abondantes et les taux, en l’absence de pressions inflationnistes n’ont pas de raison de monter.

Les craintes sur les déficits européens pèseront-elles durablement sur les bourses européennes ?

A court terme, la pression ne retombera que lorsque le plan de redressement des finances publiques aura été négocié et accepté. Au-delà de cette échéance, il est notable que les finances publiques de nombreux pays se sont détériorées au cours des dernières années. La zone euro est confrontée à une difficulté supplémentaire en raison de l’absence de politique budgétaire harmonisée voire unique. En ce sens, les déficits européens auront des conséquences sur les bourses de la zone et se traduiront par des écarts de performance plus importants.

A lire aussi