Nous pensons que le risque de baisse est limité sur les actions

le 23/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Marjorie Sonigo et Florence Mosse, à la gestion privée de Credit Suisse France

L’Agefi : Comptez-vous continuer à surpondérer fortement les actions ?

Marjorie Sonigo et Florence Mosse : Nous avons surpondéré les actions depuis le deuxième trimestre suite aux publications macroéconomiques qui étaient dans l’ensemble bien orientées. Aujourd’hui, le marché semble avoir du mal à aller plus loin. La confiance s’émiette et les doutes sur la poursuite de la reprise reviennent sur le devant de la scène. Cependant, nous conservons nos positions actions car nous pensons que le risque de baisse est malgré tout limité. Et il nous semble à court terme plus risqué d’alléger les positions que de les conserver. De plus, les résultats du premier trimestre 2010 vont arriver très vite et ils devraient bénéficier d’un effet de base très positif. Ainsi, après les restructurations qui ont eu lieu dans les entreprises, une légère amélioration du chiffre d’affaires pourrait engendrer une hausse très satisfaisante des profits. C’est ce que nous attendons pour ce début d’année 2010.

Quelle approche adopter dans ce contexte ?

Nous restons positifs sur les marchés dans leur ensemble. Les marchés émergents, moteur de la croissance mondiale, sont une thématique bien représentée dans notre gestion. Nous accentuons ce thème au travers de titres des marchés développés ayant une part non négligeable de leur chiffre d’affaires dans cette zone. De plus, nous investissons sur des tendances long terme telles que les matières premières, l’énergie, l’environnement, la modification des comportements d’achat, la biotechnologie…

A lire aussi