Nous nous attendons à une pause dans la contraction des spreads

le 14/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Nuno Teixeira, directeur général adjoint de Schroders France

L'Agefi : Schroders est « négatif » en termes de perspective de spreads. Pourquoi un tel pessimisme ? 

Nuno Teixeira : Nous ne sommes pas inquiets sur le potentiel des marchés de crédit à douze mois. Beaucoup d’émetteurs devraient connaître une baisse de moitié de leur spread d’ici un an. Avec des primes de risque proches de 200 points de base sur la zone euro, on est encore à des niveaux deux à quatre fois supérieurs à ceux de 2007. En revanche, bien que positifs sur le crédit depuis fin 2008, nous avons été surpris par la rapidité de la contraction des spreads. Certains fonds de crédit zone euro affichent des performances de plus de 20 % depuis le début de l’année, ce qui est considérable. Nous nous attendons à une pause dans la contraction des spreads, voire à une correction sur certains émetteurs, mais rien d’inquiétant sur un horizon à douze mois.

Dans ce contexte, quelle est votre stratégie d’investissement ?

Jusqu’en juin dernier, nous avions un positionnement assez défensif dans nos portefeuilles avec un biais qualité marqué. Ce choix nous a permis d’afficher une performance à l’équilibre en 2008 et a été favorable jusqu’au printemps. En revanche, il nous a un peu pénalisés par rapport à notre indice de référence cet été, mais cela ne nous gêne pas. Depuis quelques semaines, nous avons progressivement recentré nos portefeuilles sur des secteurs plus cycliques et acheté des émissions financières subordonnées sur des noms comme RBS ou le Crédit Agricole. Le rendement actuariel du fonds Schroder ISF Euro Corporate Bond est désormais en ligne avec celui de son indice et proche des 4,5 %. Nous continuerons à mettre à profit les phases de correction du marché pour accumuler du crédit de qualité.

A lire aussi