Nous maintenons notre préférence pour les titres à bêta élevé

le 26/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Yaël Muscat, responsable de l’expertise crédit chez Groupama AM

L'Agefi : L’embellie du marché du crédit en Europe peut-elle se poursuivre ces prochains mois ?

Yaël Muscat : Après une année 2008 désastreuse sur les marchés du crédit, la performance de la classe d’actif est de 14 % pour la catégorie investissement et 80 % pour le high yield. L’année 2009 s’avère donc être celle du crédit ! Cette belle performance est principalement due à des politiques monétaires très accommodantes à travers le monde. Dans un environnement de taux bas et de liquidité surabondante, les investisseurs sont revenus massivement vers les actifs risqués. Tant que la liquidité restera pléthorique, l’embellie sur le marché du crédit devrait perdurer. Nous surveillons de manière attentive les indicateurs de nature à restreindre la liquidité et donc de peser sur les spreads : des discours plus restrictifs des banquiers centraux préparant à une remontée des taux courts, un retour de la demande de crédit... A court terme, nous restons donc assez confiants sur la classe d’actif.

Dans ce contexte, quelle est votre stratégie d’investissement ?

Notre stratégie crédit a été relativement prudente depuis l’été 2008. Nous avons amorcé un retour vers la classe d’actif à la mi-avril sur les dettes hybrides après les annonces des restructurations des dettes bancaires. Ce retour a été renforcé au début de l’été où nous sommes passés surpondérés. Nous maintenons notre préférence pour les titres à bêta élevé et notamment sur les dettes hybrides financières, rassurés entre autres par les bons résultats du troisième trimestre des banques et leurs remboursements anticipés aux différents Etats. Parallèlement nous sommes sous-pondérés sur les émetteurs sur lesquels le risque de fusion-acquisition est important (télécoms, pharmaceutiques…).

A lire aussi