« Nous avons changé notre analyse fondamentale sur le crédit »

le 12/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Raffaelle Bertoni, responsable de la gestion taux sur l'Europe et l'Asie chez Pioneer Investments

L’Agefi: Les spreads se sont resserrés en mars, pensez-vous que cette situation est pérenne ?

Raffaelle Bertoni: L’environnement économique continue de montrer des signes d’amélioration, la confiance des ménages se stabilise, et la qualité du crédit augmente grâce à la forte volonté de réduire l’effet de levier dans les bilans. Le faible niveau des taux d’intérêt est aussi un soutien pour les actifs de crédit puisque les investisseurs recherchent un rendement progressif par le biais des corporate spreads. Malgré le récent rally qui s’est opéré sur l’investment grade, nous pensons que l’offre de crédit présente toujours de meilleures perspectives en termes de profil rendement/risque par rapport aux obligations d’Etat.

Vous avez changé totalement votre positionnement sur le crédit entre mars et avril, passant de sous-pondéré à surpondéré et vidant vos réserves de cash. Pourquoi cette évolution ?

Notre positionnement au mois de mars était un choix tactique. Nous avons changé notre analyse fondamentale sur le crédit. Cependant, la volatilité accrue des marchés due aux incertitudes concernant le plan de sauvetage de la Grèce et le nombre élevé d’émission d’obligations d’entreprise nous a amenés à adopter une approche plus prudente dans nos stratégies de gestion de portefeuille. Puisque ces risques de marché potentiels se sont réduits, nous sommes revenus à une position surpondérée en profitant de l’offre nouvelle et moins onéreuse sur le premier marché. Nous nous attendons tout de même à ce que la volatilité perdure dans les mois à venir et modifierons si besoin notre positionnement afin d’obtenir un rendement supérieur.

A lire aussi