« Nous anticipons maintenant une croissance des bénéfices pour 2011 »

le 20/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Claire Chaves d’Oliveira, gérante actions européennes chez Groupama AM

L’Agefi : Pourquoi avez-vous revu à la hausse vos anticipations de croissance des bénéfices ?

Claire Chaves d’Oliveira : Nous avons revisé à la hausse nos perspectives de croissance des résultats des entreprises, tant pour 2010 que pour 2011 où nous anticipons maintenant une croissance faible mais positive. En effet, si la croissance des pays occidentaux s’annonce très molle, la croissance mondiale reste solide grâce à la vigueur des pays émergents (maintenant plus importants que les Etats-Unis dans les débouchés commerciaux des grandes entreprises européennes) ; la hausse des matières premières constitue dans un premier temps un facteur de hausse des résultats pour les producteurs ; enfin, les risques réglementaires et la pression sur le capital des valeurs financières s’éloignent après des conclusions du Comité de Bâle qui permettent aux institutions de gagner du temps.

Ceci vous amène à réviser à la hausse vos objectifs?

Malgré la belle progression des marchés actions depuis début juillet, les valorisations restent très attractives (hausse des anticipations de résultats et baisse des taux).

Le haut rendement des actions constitue un facteur de soutien important, surtout dans un environnement de taux bas (peu d’alternative attrayante), tout comme le retour de l’appétit pour les fusions-acquisitions. Nous avons donc revu à la hausse nos objectifs à trois comme à douze mois, sans toutefois franchir le haut du canal de 2010 et les niveaux d’avant la crise de l’euro : en effet, les risques liés aux dettes souveraines ne sont pas écartés, même si le marché semble s’y accoutumer.

A lire aussi