« Notre préférence va aux actions américaines »

le 07/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Johanna Kyrklund, membre du comité d’allocation d’actifs globale chez Schroders

L’Agefi : Pourquoi surpondérez-vous les actions au sein de votre portefeuille?

Johanna Kyrklund : Certains n’hésitent pas à comparer 2010 et 2008, mais la volatilité récente intervient dans un contexte très différent : les indicateurs avancés confirment la poursuite de la reprise mondiale; la valorisation des actions constitue un support indéniable; les politiques monétaires vont rester durablement accommodantes en Europe et aux Etats-Unis; l’évolution des marges des entreprises est très positive et leurs bilans sont sains. Tous ces facteurs sont de nature à soutenir les actifs risqués, même si la confiance des marchés est déterminante : pour l’instant, celle-ci est fragile et la volatilité récente pourrait persister. Les actions désordonnées des autorités européennes montrent une compréhension limitée de la dynamique des marchés et ne permettent pas de répondre au problème de solvabilité de pays comme la Grèce ou aux inquiétudes sur la croissance de certains pays. Compte tenu de ces éléments et du rôle leader des Etats-Unis dans la reprise de la zone OCDE, notre préférence va aux actions américaines.

Quels actifs alternatifs privilégiez-vous ?

Nous surpondérons les obligations «high yield», qui ont récemment connu une correction de près de 10% : c’est exagéré eu égard à l’amélioration des cash-flows et des bilans des émetteurs américains. Nous renforçons aussi progressivement les marchés de dette émergente en devise locale, compte tenu de la sous-évaluation d’un certain nombre de devises, notamment en Asie. Enfin, nous maintenons une allocation non négligeable sur l’or, une bonne couverture en cas de remontée des tensions inflationnistes.

A lire aussi