« Le mouvement baissier sur l’euro/dollar pourrait continuer un peu »

le 12/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Laurence Boone, chef économiste France de Barclays Capital

L'Agefi : Quel est votre scénario pour l’euro/dollar sur ces six prochains mois ?

Laurence Boone: Le mouvement baissier sur l’euro/dollar pourrait continuer un peu ou, en tout cas, n’amorcera pas de changement de direction tant que la situation grecque ne sera pas stabilisée – ce qui risque de se passer après le remboursement important que la Grèce doit faire le 19 mai. A plus long terme, les fondamentaux vont dans le sens d’une appréciation du dollar par rapport à l’euro et à un horizon de 6 mois nous anticipons un euro/dollar à 1,35. En effet, le différentiel de croissance jouera en faveur du dollar, la zone euro étant moins dynamique dans la reprise cyclique que les Etats-Unis (nous prévoyons une croissance américaine de 3,6% pour 2010, contre 1,1% en zone euro). La politique monétaire se resserrerait plus vite aux Etats-Unis qu’en zone euro avec le retrait progressif de la liquidité qui entraînerait un resserrement de politique monétaire plus important, en raison de la surabondance de liquidité aux Etats-Unis par rapport à la zone euro.

La livre dispose-t-elle de facteurs de soutien face à la monnaie unique ?

Le meilleur facteur de soutien dont la livre peut disposer face à l’euro est la vigueur de sa reprise, et la fin des incertitudes politiques liées aux élections. Les élections auront lieu début mai. En outre, jusqu’à récemment, le Royaume-Uni a pu apparaître un peu à la traîne dans la reprise cyclique, mais nous prévoyons un raffermissement de la croissance tout au long de cette année, plus vigoureux qu’en zone euro. Enfin, l’inflation étant élevée en 2010 au Royaume-Uni (à 2,9% en moyenne), la Banque d’Angleterre remonterait ses taux dès l’été 2010. Ainsi, nous voyons le sterling à 0,88 dans un mois et 0,85 dans 6 mois.

A lire aussi