Le mixte actions-obligations comme moteur de performance

le 17/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le graphique ci-contre montre l’évolution du coefficient de corrélation moyen pour plusieurs catégories d’actifs. Nous représentons ainsi la corrélation moyenne entre les rendements respectivement : des 18 principaux secteurs mondiaux, des 4 principaux styles du MSCI World et de 5 indices régionaux (dont les émergents). La corrélation entre les performances du MSCI World et des obligations gouvernementales est également présentée. Lorsque cet indicateur vaut 100% (son maximum), tous les secteurs (ou régions ou styles) sont parfaitement positivement corrélés entre eux.

Cet indicateur permet d’évaluer les moteurs de performance dans un portefeuille diversifié géré de façon active. Les corrélations identifiées à l’intérieur de chaque classe d’actifs évoluent selon les conditions de marché, mais de façon plus prononcée pour les secteurs et le couple actions-obligations. Pour les 3 catégories d’actions (secteurs, régions et styles), la corrélation moyenne semble toutefois s’être stabilisée depuis deux ans à un niveau relativement élevé. Par opposition, quelle que soit la période, la corrélation entre la performance des actions et celle des obligations apparaît significativement plus faible (entre -40% et +8%).Dans une gestion active diversifiée, les sources de surperformances résident donc bien fondamentalement dans l’allocation entre grandes classes d’actifs (actions-obligations) que dans des rotations géographiques, de style ou sectorielles.

A lire aussi