Les matières premières donnent le ton au marché

le 11/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La flambée du prix du baril, qui a dépassé les 71 dollars, se fait au détriment des Treasuries

Le retour des investisseurs sur le marché du pétrole continue d'être nourri par l'espoir d'une reprise de l'économie mondiale. Suite à une baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis, le prix du baril a touché hier un record de 71,79 dollars le baril, soit un bond de 111 % depuis la mi-décembre. Cette recrudescence de l'appétit pour le risque réduit l'attrait pour la dette américaine. D'ailleurs, la Russie a ouvert la porte à une réduction de ses détentions en Treasuries.   

A lire aussi