Les matières premières attireront cette année 60 milliards de dollars

le 24/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les investisseurs diversifiant leurs portefeuilles grâce à cette classe d’actifs, les flux atteindront un niveau record cette année

En 2009, les investisseurs ont tiré profit de la volatilité des cours des matières premières pour se positionner dans la classe d’actifs qui leur permet de diversifier leurs portefeuilles. La forte baisse des prix plus tôt dans l’année leur ont en effet fourni des points d’entrée attractifs. Du coup, les flux d’investissement dans ce secteur pourraient battre le record de 2006 et atteindre 60 milliards d’euros d’après Barclays Capital. La banque intègre dans son estimation les mouvements sur les fonds indiciels américains, les obligations structurées et les exchange traded products (ETP).

«Les preuves du manque de corrélation systématique entre les matières premières et les marchés actions sont réapparues (depuis le printemps dernier), observent les économistes de la banque britannique. En l’absence de tout renversement significatif de la tendance macroéconomique, nous estimons que les flux resteront importants au quatrième trimestre (…). Le volume des actifs sous gestion dans les matières premières atteindraient 230 à 240 milliards de dollars à la fin de l’année». Fin juin, les encours s’élevaient à 209 milliards.

Si l’appétit pour les matières premières grandit, sa répartition a toutefois sensiblement changé depuis le début de l’année. Au premier trimestre, les ETP, en particulier sur l’or et le pétrole, avaient recueilli la grande majorité des flux. En octobre, les fonds indiciels américains, plébiscités par les investisseurs cherchant une exposition de long terme, ont drainé plus de la moitié des engagements. Sur les dix premiers mois de l’année, les ETP restent les instruments préférés des investisseurs puisqu’ils ont collecté 27,4 milliards de dollars contre 8,2 milliards pour les fonds indiciels américains.

A lire aussi