Les marchés semblent rechercher un point bas pour se stabiliser

le 09/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Vincent Guenzi, directeur et responsable de la stratégie d'investissement du Groupe Cholet-Dupont

L’Agefi : Pourquoi anticipez-vous un rebond des actions à horizon six mois, puis une quasi- stagnation ?

Vincent Guenzi : Les marchés commencent à intégrer une chute des profits plus proche de 50 % que de 30 % par rapport à 2007 et la prime de risque s’est fortement appréciée, reflétant la défiance complète des investisseurs. Lorsque les premiers signes de stabilisation économique apparaîtront, après la mise en œuvre effective des divers plans de soutien, les investisseurs pourraient revoir rapidement leurs copies. Dans cette hypothèse, le retour de la confiance, avec un scénario de reprise modérée en 2010 aux Etats-Unis, suffit à justifier des niveaux de marchés bien plus élevés. En revanche, la reprise devrait rester faible à cause de la poursuite du désendettement et la croissance des résultats en 2010 sera peut-être inférieure à 5 %. Les craintes de rechute n’auront pas disparu non plus. Pour toutes ces raisons, après un fort rebond comme celui connu au Japon en 92/93 ou aux Etats-Unis en 74/75, les marchés pourraient stagner quelque temps.

Ne craignez-vous pas de nouveaux abaissements des perspectives de croissance économique ?

Nous espérons que l’activité économique américaine marquera un point bas au deuxième ou au troisième trimestre suivi d’une stabilisation et d’une reprise très progressive en fin d’année, grâce au succès des plans de soutien économique et financier. Mais il est trop tôt pour en apprécier les chances de réussite. Dans l’intervalle, les marchés, tant qu’ils seront déçus par les annonces des autorités américaines et inquiets de la poursuite de la dégradation économique et financière, peuvent effectivement rester mal orientés et rechercher un point bas pour se stabiliser.

A lire aussi