« Les marchés devraient être amenés à évoluer en dents de scie dans les mois à venir »

le 19/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bruno Vanier, directeur de la gestion actions chez Edmond de Rothschild AM

L’Agefi: Pourquoi tablez-vous sur une stagnation du CAC 40 et de l’EuroStoxx d’ici à six mois ?

Bruno Vanier: Après une année 2009 chaotique eu égard à la forte chute des marchés et à leur rebond tout aussi significatif, 2010 marque le retour progressif de la croissance. Si nous sommes entrés, depuis le début de l’année, dans une phase de consolidation des marchés d’actions européennes qui nous incite à davantage de prudence, la tendance à moyen terme est plutôt positive et offre des opportunités sur le long terme. Une fois la confiance retrouvée, les entreprises restockeront, réinvestiront en ressources humaines et dans leurs outils de production, ce qui permettra de réduire le chômage et relancera la consommation. Dès lors, les Etats et banques centrales pourront naturellement réduire leur soutien à l’économie. Néanmoins, les incertitudes restent fortes quant à la nature de la reprise, à l’ampleur des déficits et à la dégradation rapide des finances publiques (Espagne notamment). De fait, les marchés devraient être amenés à évoluer en dents de scie dans les mois à venir. Pour preuve, le CAC 40, après avoir fléchi à 3.564 points le 5 février, a retrouvé ses niveaux de début d’année à 4.061 points.

Qu’attendez-vous des publications du premier trimestre ?

Comparées à celles du premier trimestre 2009, les publications de résultats des sociétés devraient forcément être en très forte croissance. Selon nous, les chiffres seront sans doute meilleurs qu’attendus. Mention spéciale est faite aux banques qui ont affiché des pertes très importantes en début d’année dernière et qui vont, de fait, bénéficier d’un effet de base très favorable.

A lire aussi