Les marchés actions viennent de connaître leur plus mauvaise décennie

le 23/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sur les dix ans écoulés, les actions ont été la classe d'actifs la moins performante. Elles ont même fait moins bien que dans les années 1930

Temps difficiles pour les actions. Leurs performances ont été négatives sur la période 2000-2009. Pire, les marchés actions viennent de connaître la plus mauvaise décennie de toute leur histoire.

Sur les dix ans écoulés, les indices actions ont reculé de près de 10%, selon les données compilées par Bloomberg. A en croire une étude du Yale International Center qui remonte jusqu'à 1830, les marchés actions viennent d'ailleurs d'afficher leur plus important repli sur une décennie (-0,5% en rendement total). Même au moment de la grande dépression des années 1930, la performance des actions avait été meilleure (-0,2%).

Exception ou pas, l’idée selon laquelle un investissement sur les marchés actions est positif à long terme ne semble ainsi plus si évidente. Michele Gambera, responsable du département économie de Ibbotson Associates a rappelé au Wall Street Journal qu’un repli des actions à long terme «n’est pas fréquent, mais peut se produire».

Toujours est-il que sur la décennie écoulée, les actions ont été la classe d'actifs la moins performante (voir illustration). De 2000 à 2009, les scores de l’or ont été remarquables. Les investisseurs ayant acheté le métal précieux au début de la décennie ont vu leurs placements multipliés par 3,8.

Quant aux prix des matières premières, ils ont été multipliés par 3,6 et les cours du pétrole par 2,9. Les performances des «matières premières et de l’or ont permis aux marchés émergents de se distinguer», a expliqué à Bloomberg Toby Nangle de Baring Investment.

Ces comparaisons méritent toutefois d’être nuancées. De fait, la décennie a débuté, pour les actions, en pleine bulle internet.

A lire aussi