« Les marchés actions pourront repartir en avant d’ici la fin du semestre »

le 12/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Yves Maillot, directeur investissements et actions chez Robeco Gestions

L’Agefi: Pourquoi avez-vous relevé vos prévisions à 6 mois sur les indices parisien et européen ?  

Yves Maillot: En raison de la crise des dettes souveraines en zone euro, le premier semestre s’est caractérisé par une forte contre-performance des actions européennes par rapport aux actions américaines. Ce scénario est inédit, car sur six mois, l’écart de performance entre l’EuroStoxx50 et le SP500 se porte à plus de 20% à taux de change constant. Cet écart peut maintenant se résorber dans la mesure où les craintes vont se reporter sur la conjoncture américaine. Pour l’instant, la tendance reste orientée à la baisse avec des craintes de rechute de l’activité qui ont relayé celles relatives à la dette des Etats. Cependant, après un probable épisode d’accentuation de la correction, les marchés actions pourront repartir en avant d’ici la fin du semestre, aidés par le niveau des valorisations qui vont servir de plancher à la baisse. Au total, ce relèvement des prévisions d’indices signifie une meilleure fin d’année mais ne donnerait qu’une performance stable sur l’ensemble de 2010.

Que pensez-vous du rythme de la reprise économique américaine ?

La reprise économique est là mais la croissance du PIB au premier trimestre vient d’être revue de +3,2% à +2,7%. Les dernières statistiques de l’emploi ont aussi jeté un froid avec une destruction de 125.000 postes en juin. Une tenue du marché de l’emploi ainsi que du secteur immobilier est nécessaire pour maintenir un bon niveau des dépenses de consommation. Car après les effets positifs des plans de stimulation et une politique de taux très incitative, les marges de manœuvre sont très étroites pour stabiliser le rythme de la reprise.

A lire aussi