Les marchés actions à la rescousse de la gestion collective française

le 14/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Europerformance souligne une collecte négative de 13,9 milliards d’euros sur les fonds monétaires le mois dernier

La hausse des marchés actions en mars a permis aux OPCVM français d’afficher une franche progression de leurs encours (+7,43 milliards d’euros à 862,33 milliards, hors fonds alternatifs), en dépit d’une importante décollecte sur les fonds monétaires, selon les chiffres d'Europerformance - SIX Telekurs.

Le mois dernier, la catégorie des fonds actions (197,8 milliards d’euros au 31 mars) a bénéficié, parallèlement à une décollecte nette de 460 milllions d’euros, d’effets marchés favorables à hauteur de 13,3 milliards d’euros (soit 7,2% des actifs à fin février). L’encours de chacune des catégories actions internationales et Asie Pacifique a progressé de 9,1%, celui des actions européennes de 6,9%. Un dynamisme également perceptible sur le compartiment des fonds diversifiés, dont l’encours a progressé de 5,31 milliards, grâce ici à une collecte de 1,22 milliard.

Mais la hausse globale de 19,3 milliards d’euros en mars de l’encours des OPCVM français sous le coup d’une orientation favorable de la valorisation des actifs a été en grande partie amputée par une collecte nette négative de 11,8 milliards. La défiance des investisseurs à l’égard des fonds monétaires explique à elle seule cette déconvenue, la catégorie subissant des sorties de 13,9 milliards d’euros. Son encours a cédé 13,3 milliards, à 391,1 milliards, pour ne plus représenter que 45,4% de l’ensemble des fonds (hors alternatifs), soit 1,9 point de moins qu’à fin février.

La catégorie des fonds alternatifs (pour laquelle les données sont publiées avec un mois de décalage) a de son côté subi une décollecte nette de 100 millions d’euros en février, l’impact marché favorable permettant toutefois de ramener à -1,0% la baisse des encours sur 2010, à 8,33 milliards d’euros.

A lire aussi