Le marché secondaire des prêts à levier redonne signe de vie

le 26/05/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le prix offert moyen pour les « loans » européens s’établissait la semaine dernière à 80,8 % du pair, contre 60 % fin décembre

Après avoir touché le fond à la fin 2008, le compartiment des prêts bancaires à effet de levier fragilisé par le gel du marché des leveraged buy-out (LBO) s’est depuis nettement redressé. A un tel point que les prix des leveraged loans ont retracé tout le chemin perdu depuis la chute de Lehman Brothers. Selon S&P LCD, le prix offert moyen pour les prêts européens s’établissait la semaine dernière à 80,84 % du pair, contre 60 % fin décembre. A la veille de la faillite de la banque d’investissement américaine, il avoisinait les 80,5.

L’iTraxx LevX Senior Série 4, l'indice qui suit en Europe les 50 contrats d’échange contre le risque de défaut (CDS) les plus liquides sur les leveraged loans, se traitait quant à lui lundi à 82,1 points. Il a été lancé en mars autour de 74 points. L'indice Série 3 avait atteint fin février les 68 points.

L'amélioration des perspectives de refinancement et les renégociations des conventions de crédit (covenants) expliquent cette embellie qui s'est accélérée en mai. La semaine dernière, Alliance Boots, racheté par KKR en 2007, a profité de sa performance opérationnelle plus élevée que prévu pour racheter avec une forte décote plus de 400 millions de livres de prêts de maturité 2017. Afin de prolonger ses prêts de 3 ans, UPC Broadand Holding BV a décidé de payer un intérêt de 400 pb par rapport à l'Euribor, contre auparavant 200 pb. Le fonds de retraite Alexander Forbes a restructuré en prêt à 7 ans un crédit relais de 159 millions d'euros destiné à devenir une dette high yield. Cet effet de marché ne doit cependant pas masquer la dégradation de la qualité des prêts, liée à celle des emprunteurs.  

A lire aussi