« Le marché du crédit reste très bien orienté »

le 19/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Gaëlle Malléjac, responsable de la gestion de taux chez Groupama AM

L’Agefi : Le plan d’aide à la Grèce a-t-il rouvert une nouvelle fenêtre de tir pour les émissions sur le marché du crédit en Europe ?

Gaëlle Malléjac : Le marché du crédit reste très bien orienté et ce, en dépit de la résurgence du risque souverain début avril. Les émissions sont toujours présentes et devraient se poursuivre d’autant plus que la visibilité sur les marchés s’améliore avec les précisions apportées sur le plan d’aide à la Grèce. Il est à noter que les émissions crédit se placent toujours très bien, malgré des primes d’émissions plus faibles au regard du marché secondaire. Nous demeurons positifs sur la classe d’actifs, particulièrement sur les émissions de «bêta élevé», qui offrent encore à nos yeux de belles perspectives. Nos arbitrages stratégiques se sont faits en faveur d’une augmentation du bêta dans les portefeuilles au détriment de l’allocation et de la duration pour lesquelles nous avons adopté un positionnement neutre. L’accroissement de la sélectivité sur les titres nous a fait alléger certains émetteurs n’offrant plus de primes suffisamment rémunératrices, particulièrement sur les échéances longues..

Dans ce contexte, quelle classe d’actif jouez-vous ?

Nous continuons de privilégier les émissions subordonnées financières par rapport aux émissions seniors, sur des émetteurs solides. Nous sous-pondérons les banques seniors qui font l’objet d’un flux d’émissions important depuis le début de l’année et évitons les banques dont la corrélation avec le risque souverain a augmenté ces derniers mois. Sur le secteur corporate, nous privilégions les secteurs cycliques et les émissions BBB. Nous sommes neutres sur les autres secteurs.

A lire aussi