Londres frappe fort pour préserver son « AAA »

le 23/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le plan d'austérité présenté hier a été accueilli positivement par les économistes et le marché

Baisse drastique des dépenses, hausse de la taxation des plus-values et de la TVA, mais diminution de l'impôt sur les sociétés : le train de mesures présenté hier par George Osborne, le nouveau ministre des Finances britannique (photo), représente une cure d'austérité évaluée à 107 milliards de livres. Ce plan doit ramener le déficit britannique de 10,1% du PIB cette année à 1,1% pour l'exercice 2015-2016, et permet déjà une baisse des émissions de Gilts. Les économistes et le marché ont accueilli plutôt positivement ces annonces. 

A lire aussi