La livre sterling s’affaiblit encore face à l’euro

le 14/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La BoE semble rester favorable à une baisse du pound. Les opérateurs sur les marchés à terme tablent largement sur un repli de la monnaie

La livre sterling continue de plonger. Hier, l’euro/livre a atteint 0,94, son plus haut niveau depuis mars dernier. La monnaie britannique fait les frais d’une possible extension du programme de rachat d’actifs de la Banque d’Angleterre le mois prochain. La Chambre de commerce britannique (BCC) a estimé hier que la Banque d’Angleterre devrait renforcer son plan de 25 milliards à 200 milliards de livres.

Cet appel de la BCC souligne la faiblesse de la reprise économique outre-Manche. Par ailleurs, depuis plusieurs mois, la BoE entretient une vision plutôt pessimiste pour la livre, une monnaie faible permettant de soutenir les exportations. Depuis début août, l’euro a progressé de près de 10 % face à la monnaie britannique, cette dernière s'étant également dépréciée face au dollar.

Les opérateurs sur les marchés à terme s’attendent à un repli continu du pound. La différence entre le nombre de paris à la baisse et de ceux à la hausse sur la devise a ainsi grimpé à 47.800 fin septembre contre 31.600 la semaine précédente, d’après les données du superviseur américain CFTC (Commodity Futures Trading Commission).

BNP Paribas prévoit à présent que l’euro et la livre traiteront à parité au premier trimestre 2010. A court terme, malgré quelques publications macroéconomiques encourageantes notamment sur l’immobilier, la devise britannique ne devrait pas se redresser. «La Banque d’Angleterre semble rester favorable à un affaiblissement du sterling pour le moment. Dans ce contexte, l’appréciation du sterling devrait être limitée par un comité de politique monétaire désireux de remettre l’économie sur pied», indique Société Générale. A un horizon d’un an, SG se dit «prudemment optimiste» sur la devise et table sur un euro/livre à 0,85 en septembre 2010.

A lire aussi