L’offre de bureaux pèsera encore sur le marché immobilier cette année

le 21/01/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La faiblesse de la reprise économique va entraîner une hausse des libérations de bureaux. Les loyers devraient donc continuer de reculer

L’ajustement du marché de l’immobilier d’entreprise à la baisse de la demande sera encore long. L’an dernier, le secteur des bureaux a déjà souffert de la livraison de nombreux immeubles lancés en 2007. Ainsi, l’offre immédiate en Ile-de-France a bondi de 32% en un an, indique BNP Paribas Real Estate. Tenant compte du retournement du marché, les investisseurs et les promoteurs ont cependant progressivement interrompu leurs projets l’an dernier. Ainsi, 825.000 m² de bureaux étaient en cours de construction fin 2009, contre 1.265.000 m² fin 2008, précise le département recherche du conseil immobilier.

Malgré ce mouvement d’adaptation, le déséquilibre entre l’offre et la demande peinera à se résorber cette année. De fait, la faiblesse de la reprise ne permettra pas de faire redémarrer la demande des entreprises. Et ces dernières auront encore tendance à planifier des déménagements principalement dans un souci de rationalisation. Du coup, l’offre à un an qui comprend tous les locaux disponibles à moins d’un an, sera principalement alimentée par l’offre de seconde main, notamment en raison des libérations de grands utilisateurs comme GDF-Suez ou Crédit Agricole, estime BNP Paribas Real Estate.

Dans ce contexte, les utilisateurs seront encore en position de force par rapport aux propriétaires (voir évolution des loyers ci-contre). «La baisse des loyers va se poursuivre partout en Ile-de-France en 2010, notamment dans la première couronne et dans les zones où l’offre est abondante», soulignait Marc-Henri Bladier, responsable des bureaux chez CB Richard Ellis en début d’année. Les franchises de loyers, qui s’élevaient en moyenne à 11% l’an dernier dans le quartier central des affaires de Paris, devraient donc rester d’actualité.

A lire aussi