L'offre de bureaux neufs en Ile-de-France devrait rester maîtrisée

le 15/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Des projets sont reportés. Toutefois, tous les actifs ne pourront pas être absorbés par le marché compte tenu du ralentissement économique

Libérations d'espaces et politique de rationalisations devraient entraîner cette année une progression de l'offre de bureaux en Ile-de-France. L'offre immédiate a déjà augmenté de 13% entre fin 2007 et fin 2008 à 2,75 millions de mètres carrés, d'après Atisreal. L'offre d'actifs de seconde main devrait particulièrement s’accroître. De fait, les grands utilisateurs s'intéressent surtout aux bureaux neufs. Du coup, l'offre de biens neufs ou restructurés, toujours demandés, devrait rester maîtrisée. «Elle demeure structurellement faible (30% de l'offre totale), souligne Thierry Juteau, directeur général de Cushman & Wakefield France. Comme l'atteste un nombre encore élevé de précommercialisations, l'offre de qualité demeure attractive et rapidement absorbée par les utilisateurs.» Le Balthazar, immeuble de plus de 30.000 m² à Saint-Denis (93), vient ainsi d'être loué par France Télécom Orange.

L'offre neuve devrait aussi être limitée par le report du démarrage de certains chantiers décidé par les promoteurs ou les investisseurs compte tenu du retournement économique. Jones Lang Lasalle estimait en octobre dernier à 2 millions de mètres carrés les projets déjà mis en chantier en Ile-de-France et livrables d'ici à fin 2011, 800.000 m² ayant déjà été préloués. Seuls 1,2 million de m² seront donc disponibles à la location à cet horizon. Dans les secteurs Paris Quartier Central des Affaires et La Défense, l'offre neuve sera particulièrement faible d'ici à 2011.

Toutefois, le repli attendu des transactions devrait empêcher l'absorption totale de l'offre neuve, estimée pour 2009 à 750.000 m², d'après Atisreal.

A lire aussi