L’Euro Stoxx 50 ébrèche des résistances importantes

le 20/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le scénario d’un retour dans la zone des 2.400-2.450 points semble fragilisé

L’Euro Stoxx 50 a clôturé à 2.757 points vendredi dernier, enregistrant ainsi un recul de 0,83 % sur la semaine, après un passage au-dessus de la borne haute du «canal baissier de moyen terme» tracé à partir du plus haut inscrit en avril à 3.025 points (voir le graphique ci-contre). La sortie, même brève, de ce canal baissier, l’apparition récemment d’une droite de support haussière importante sur le CAC 40 (L’Agefi du 13 septembre), l’existence d’une tête-épaules inversée potentielle sur le S&P 500 constituent autant de facteurs de risque pour le scénario d’un retour de l’Euro Stoxx 50 dans la région des 2.405-2.450 points (1).

La reprise amorcée fin mai à 2.450 points pourrait ainsi ne pas être une pause au sein de la correction majeure à la baisse enclenchée à 3.025 points à la mi-avril. La probabilité que la correction de l’impulsion (2) développée de 1.765 points jusqu’à 3.025-3.045 points ait pris fin à 2.450 points et que l’indice se soit engagé dans une nouvelle impulsion est, en effet, désormais plus importante. Il serait, dans ce cas, sur le chemin du retour dans la région des 3.025-3.045 points pour viser ensuite la zone des 3.455-3.500 points (3) avec un palier à 3.170 points (4).

Cela étant, à ce stade, il faut rester prudent. La configuration technique de l’Euro Stoxx 50 pour les mois à venir n’a fait qu’évoluer vers la neutralité. Elle n’est pas passée haussière. Il faut attendre que l’indice sorte, d’un côté ou de l’autre, du «canal haussier de court terme», dont les bornes basse et haute passent cette semaine à 2.594 et 2.910 points (+ 8,6 points/semaine), pour lever l’incertitude quant à la nature de la reprise amorcée à 2.450 points, tout en sachant que le risque haussier est élevé à court terme. En, effet, même si le scénario d’un retour dans la zone des 2.405-2.450 points devait finir par s’imposer, il est fort probable que le repli initié à 2.820 points la semaine dernière ne vise qu’à consolider le mouvement haussier entamé à 2.560 points il y a un mois avant que l’indice ne développe vraisemblablement la dernière vague de hausse, dans ce cas, vers la région des 2.820-2.850 points et la borne haute du «canal haussier de court terme».

1) 2ème retracement de Fibonnacci de la hausse développée de 1.765 à 3.045 points et plus bas touché fin mai.

(2) Tendance structurée en cinq vagues selon la théorie des Vagues d’Elliott.

(3) Résistance établie à la mi-août 2008 et 3ème retracement de Fibonacci de la baisse de 4.573 points, plus haut de juin 2007, à 1.765 points.

(4) 2ème retracement de la baisse de 4.573 à 1.765 points.

A lire aussi