L’Euro Stoxx 50 consolide le "rally" enregistré début octobre

le 19/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La zone des 2.790-2.800 points, voire la région des 2.830 points, devrait le forcer à se réorienter vers les 3.170 points

La baisse enregistrée vendredi dernier (- 1,55 %) a effacé la quasi-totalité des gains que l’Euro Stoxx 50 avait réalisés plus tôt dans la semaine. D’un vendredi à l’autre, il a ainsi clôturé pratiquement inchangé (+ 0,39 %) à 2.894 points. Cela étant, aucun support important n’a été cassé et aucune configuration «chartiste» baissière n’a été développée. Aussi, bien que l’Euro Stoxx 50 n’ait pas réussi à se maintenir au-dessus du double top mineur établi à 2.915 points en septembre, la vague de hausse amorcée à la mi-juillet à 2.260 points – et qui s’inscrit dans la reprise initiée en mars à 1.765 points – a vraisemblablement repris son cours après trois semaines de consolidation autour de l’objectif des 2.840 points (1).

Dans ce contexte, le repli amorcé à 2.960 points à la fin de la semaine dernière vise probablement à consolider le «rally» déclenché au début du mois à partir du bas de la zone de support que constitue le gap (2) ouvert le 7 septembre à 2.745-2.755 points. Etant donné l’amplitude modeste de ce «rally», le potentiel de baisse devrait être limité. Le gap ouvert à la hausse le 6 octobre à 2.790-2.800 points, voire la borne basse du «canal haussier de court terme» qui passe à 2.828 points cette semaine et progresse de 40,7 points par semaine (voir le graphique ci-contre), devrait forcer l’Euro Stoxx 50 à se réorienter à la hausse. Le franchissement du retracement de Fibonacci à 2.840 points en septembre a libéré un potentiel de hausse jusqu’au retracement suivant situé à 3.170 points (L’Agefi du 21 septembre), voire jusqu’à la borne haute du «canal haussier de court terme» qui passe à 3.165 points cette semaine.

Ces objectifs, à atteindre d’ici la fin de l’année, sont susceptibles de forcer l’Euro Stoxx 50 à se replier. Il ne pourrait toutefois s’agir que de consolider tout ou partie de la reprise initiée à 1.765 points avant que l’indice ne reprenne le chemin de la hausse. La sortie, début mai, du «canal baissier de moyen terme» autorise en effet à penser que l’indice a peut-être entamé deux mois plus tôt une hausse de long terme. Il s’agirait, en termes «elliottistes», d’une impulsion – mouvement qui devra compter cinq phases – amorcée au terme d’une correction majeure en trois temps (A, B et C) engagée à 5.522 points en mars 2000. La reprise qui a débuté à 1.765 points pourrait donc viser à ramener l’Euro Stoxx 50, après quelques années, aux points de départ des vagues C et A, soit les régions des 4.575 et 5.520 points.

(1) Objectif initial pour le second semestre 2009 suite à la sortie, début mai, du «canal baissier de moyen terme», L’Agefi du 15 juin.

(2) Un gap est une plage de cours à l’intérieur de laquelle aucune transaction n’a eu lieu. Ce gap n’est visible que sur un graphique en données quotidiennes.

A lire aussi