L’Euro Stoxx 50 a franchi le seuil des 2.840 points

le 21/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La région des 3.170 points est le prochain objectif à atteindre d’ici la fin de l’année avec des paliers à 2.925 et 3.090 points

Toujours porté par la dynamique du rebond de début septembre sur les 2.675 points, l’Euro Stoxx 50 a progressé de 1,97 % à 2.887 points la semaine dernière. Il a donc réussi à franchir le seuil des 2.840 points qu’il avait testé fin août. Ce niveau représente le premier retracement de Fibonacci de la baisse développée à l’intérieur du «canal baissier de moyen terme » tracé sur le graphique ci-contre et, à ce titre, constituait l’objectif minimum à atteindre au second semestre 2009 depuis la sortie, début mai, du canal baissier (L’Agefi du 15 juin).

Le franchissement des 2.840 points plaide pour une hausse de l’Euro Stoxx 50, qui n’est pas «suracheté» comme l’indique le RSI (1), jusqu’au retracement de Fibonacci suivant, soit les 3.170 points. La région des 2.925 points - effleurée la semaine dernière - et celle des 3.040-3.090 points seront vraisemblablement les principaux paliers sur la voie de ce nouvel objectif, lequel devrait être atteint avant la fin de l’année. D’ici là, la zone de support située à 2.745-2.755 points (gap ouvert à la hausse le 7 septembre), voire le niveau de pullback à 2.830 points (2), devrait contenir tout repli technique.

Une fois atteinte, la région des 3.170 points est susceptible de provoquer un repli plus prononcé que celui auquel on pourrait assister à partir des paliers à 2.925 et 3.040-3.090 points. Il ne pourrait toutefois s’agir que d’une consolidation de tout ou partie de la vague de hausse amorcée à la mi-juillet à 2.260 points - et non d’un retournement durable à la baisse - car cette vague s’inscrit peut-être dans une tendance haussière de long terme.

D’un point de vue «elliottiste», la hausse initiée à 2.260 points pourrait, en effet, être la troisième des cinq vagues d’une impulsion entamée en mars dernier à 1.765 points, et ce au terme d’une correction majeure en trois temps (A, B et C) engagée à 5.522 points en mars 2000. L’Euro Stoxx 50 est, dans ce cas, appelé à développer cette impulsion sur plusieurs années en direction des régions des 4.573 et 5.522 points, les points de départ respectifs des vagues C et A. La baisse qu’il est susceptible d’engager à moins long terme à partir des 3.170 points ne devra alors retracer que partiellement le mouvement amorcé à 2.260 points. Dans la configuration actuelle, la région des 2.830 points – premier retracement de Fibonacci de la hausse anticipée de 2.260 à 3.170 points et niveau de pullback – est un des supports capables de contenir cette phase de correction et forcer l’indice à reprendre le chemin de la hausse.

(1) Relative Strength Index, indicateur de puissance d’un mouvement.

(2) Plus haut du mois d’août considéré comme un support maintenant qu’il a été franchi.

A lire aussi