L’Euro Stoxx 50 a atteint l’objectif minimum des 3.000-3.045 points

le 12/04/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il peut franchir cette zone après un repli technique et monter au moins jusqu’à 3.170 points

L’Euro Stoxx 50 a enregistré une progression modeste de 0,50 % à 2.994 points la semaine dernière. Il s’est, en effet, stabilisé après avoir flirté dès mardi avec le seuil psychologique des 3.000 points qui représente par ailleurs l’objectif de la tête-épaules inversée (1) dessinée à partir de fin janvier et validée début mars (L’Agefi du 15 mars). L’appréciation du test d’un seuil étant moins stricte en analyse technique qu’en géométrie, on considère que l’objectif de cette tête-épaules inversée a été atteint. On peut même estimer, sur un plan «elliottiste», que la cinquième et dernière vague de la probable impulsion (2) entamée en mars 2009 à 1.765 points a atteint son objectif minimum qu’est le point extrême de la troisième vague, soit le plus haut inscrit en janvier à 3.045 points (voir les chiffres bleus désignant les différentes vagues sur le graphique ci-contre).

Cela ne signifie pas nécessairement que la tendance haussière amorcée à 1.765 points est arrivée à son terme. Et ce même si la zone de résistance que forment l’objectif de la tête-épaules inversée et le plus haut de janvier oblige l’indice paneuropéen à se replier. A moins que l’Euro Stoxx 50 et les indicateurs numériques ne développent une configuration de retournement à la baisse et/ou que le support établi à 2.805 points – ex-niveau de résistance du 22 février censé agir comme un support désormais – soit cassé, on considérera que la tendance haussière développée depuis un peu plus d’un an n’est pas remise en cause. Dans ces conditions, tout repli à partir de la région des 3.000-3.045 points devra a priori être interprété comme un mouvement visant à consolider la vague de hausse amorcée début février à 2.615-2.620 points (la vague 5).

L’Euro Stoxx 50 devrait, dans ce cas, reprendre le chemin de la hausse assez rapidement en vue de franchir le double objectif des 3.000-3.045 points. Il devrait ensuite tester le retracement de Fibonacci situé à 3.170 points (3) et probablement monter jusqu’à la «droite de pullback» haussière (4) qui passe à 3.322 points cette semaine et progresse de 27,3 points chaque semaine (voir le graphique ci-dessus), avant de tenter d’entamer la phase de correction qui devra suivre l’impulsion initiée à 1.765 points.

(1) Configuration de retournement à la hausse visible sur un graphique en données quotidiennes et dont la tête se situe à 2.615-2.620 points.

(2) Tendance structurée en cinq vagues.

(3) 2ème retracement de la baisse développée de 4.573 à 1.765 points.

(4) Ex-droite de support considérée désormais comme une droite de résistance.

A lire aussi