L'économie américaine détruira des emplois tout au long de 2009

le 09/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les mauvais chiffres de janvier plaident pour une mise en œuvre rapide du plan de relance de Barack Obama

Ceux qui avaient cru voir dans le léger redressement du climat des affaires de janvier les prémices d’un redressement économique en seront pour leur optimisme. Les chiffres de l’emploi américain, publiés vendredi après-midi, ont encore montré la profondeur de la récession outre-Atlantique.

L’économie américaine a détruit 598.000 emplois salariés non agricoles au mois de janvier, un chiffre sans précédent depuis trente-quatre ans et supérieur aux prévisions des économistes, qui voyaient le compteur s’arrêter à 540.000. A 7,6%, le taux de chômage est aussi supérieur aux estimations. Les statistiques de novembre et décembre ayant également été revues en hausse, les Etats-Unis ont détruit en moyenne presque 600.000 emplois par mois sur la période. Depuis le début officiel de la récession outre-Atlantique en décembre 2007, 3,6 millions d’emplois sont passés à la trappe dans le pays.

«La détérioration du marché du travail va se poursuivre dans les mois qui viennent et le taux de chômage continuera à progresser à long terme pour atteindre 8,8% fin 2009», estime Elsa Dargent, économiste Etats-Unis chez Natixis. De l’avis d’un certain nombre d’économistes, la dégradation attendue tout au long de l’année accroît la pression sur les parlementaires américains pour une adoption rapide du plan de relance de Barack Obama. Après le compromis auquel sont parvenus les sénateurs vendredi soir, et le vote au Sénat qui doit intervenir en ce début de semaine, la promulgation de la loi interviendrait avant le 16 février, selon des élus démocrates (lire ci-dessus).

A lire aussi