L'assurance vie devrait retrouver les faveurs des ménages français cette année

le 13/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Dans un contexte de contraction des placements financiers, l'arbitrage se fera au détriment des livrets, selon l'Observatoire Caisse d'Epargne

Plus d’assurance vie, de préférence en euros, et moins de comptes sur livrets. Telles sont, en résumé, les prévisions de l’Observatoire Caisse d’Epargne sur les choix des épargnants français en 2009. Ceux-ci arbitreront ainsi à rebours de 2008, année qui a vu près de 50 milliards d’euros affluer sur les livrets réglementés hors épargne logement et 24 milliards sur les comptes à terme.

«La déformation des conditions économiques qui ont prévalu en 2008 (…) semble fondamentalement remise en cause pour 2009», relève l’Observatoire. La crise financière et l’aplatissement de la courbe des taux ont détourné l’an dernier les ménages de l’assurance vie au profit, notamment, du Livret A. Cette année, la baisse des taux courts «modifie radicalement l’attractivité des produits de court terme». Même si l’on peut juger que l’épargne réglementée et sécurisée offrira encore un bon rendement dans un contexte d’inflation zéro voire négative en milieu d’année. Les flux sur livrets tomberaient ainsi à 7 milliards en 2009.

Tout en notant «un début de dégradation de l’image du produit», l’Observatoire table sur une hausse de la collecte à 68 milliards dans l’assurance vie, contre 57 milliards l’an dernier. Les ménages continueront en revanche à se détourner des valeurs mobilières. La crise laissera de toute façon des traces, puisque le total des placements financiers devrait reculer de 10% à 86,7 milliards d’euros. «Paradoxalement, la montée d’une attitude favorable à l’épargne de précaution dans les périodes de désendettement se traduit plutôt par la contraction des flux de placements», rappelle l’Observatoire.

A lire aussi