L’AMF plaide pour un axe franco-allemand

le 28/05/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Jean-Pierre Jouyet souhaite éviter les initiatives isolées et entend lutter contre la spéculation

Jean-Pierre Jouyet (photo) a précisé hier sa position sur la décision unilatérale de l’Allemagne à l'occasion du colloque scientifique de l’AMF. Après avoir critiqué la décision d’Angela Merkel d’interdire les ventes à découvert sur la dette souveraine de la zone euro, le président de l’AMF a en effet plaidé pour un axe franco-allemand sur la régulation et a formulé le vœu d'un meilleur encadrement des CDS. «A défaut, une fermeture temporaire sur les CDS nus souverains s'imposera dès lors que le régulateur en aura les moyens», a-t-il souligné.

A lire aussi