L’Afrique anime les acquisitions dans le secteur des télécoms

le 16/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

NTT rachète le sud-africain Dimension Data pour 2,54 milliards d’euros. La branche africaine de Zain intéresse France Télécom

«Le secteur de l’industrie mobile devrait, dans les cinq ans, passer de 2,8 milliards à 4,2 milliards de souscriptions dans le monde, dont 90% devraient provenir de pays à l’économie émergente et 20% d’Afrique ou du Moyen-Orient», prévoit l’Institut français des relations internationales (IFRI). De quoi placer l’Afrique au cœur des stratégies de développement des opérateurs de télécoms des pays développés, en mal de nouveaux clients. NTT DoCoMo ne s’y est pas trompé. Le leader japonais en télécommunications a racheté la totalité du capital du sud-africain Dimension Data pour 2,54 milliards d'euros à travers une acquisition amicale.

Satoshi Miura, président de NTT, espère grâce à cette opération plus que doubler le chiffre d’affaires annuel de sa société à 7 milliards de dollars. Le géant des télécoms est en effet aujourd’hui essentiellement présent dans des marchés géographiques quasi saturés (Japon, Europe et aux Etats-Unis). Il espère à travers Dimension Data, présent en Afrique, au Moyen-Orient et en Australie trouver des relais de croissance dynamique. Le niveau élevé de la devise japonaise donne par ailleurs une puissance de frappe renforcée aux entreprises nippones pour faire des acquisitions à l'étranger. La SSII sud-africaine quant à elle a vu son action gagner plus de 20% jeudi, après l'annonce du rachat par NTT.

Et l’opérateur japonais n’est pas le seul à lorgner l'Afrique. En mars dernier, l’indien Bharti avait racheté Zain Africa pour 10,7 milliards de dollars. France Télécom s’est pour sa part déclaré intéressé par des morceaux de Zain, si Bharti décidait de les revendre. Le groupe français comptant doubler d'ici cinq ans le chiffre d'affaires qu'il réalise aujourd’hui dans les pays émergents (3,5 milliards d’euros).

Selon Mergermarket, les opérations de fusions-acquisitions en Afrique et au Moyen-Orient ont totalisé, au premier semestre 2010, 28,5 milliards de dollars, soit une hausse de 210% en valeur et 36% en volume par rapport au premier semestre 2009. Seulement 5 opérations sur les 147 enregistrées au cours des six premiers mois de l’année ont été réalisées dans les télécoms, loin derrière les 22 acquisitions dans les services financiers. Cependant en valeur, grâce à Bharti-Zain, c’est le secteur le plus important avec 11 milliards de dollars, soit 38,5% du marché des M&A.

A lire aussi