Les investisseurs en ETF fuient l'Europe

le 22/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon les données d’iShares pour «L’Agefi», les sorties de capitaux du Vieux Continent sont de 5 milliards d’euros, ETF actions en tête.

Mauvaise passe pour les fonds indiciels cotés le mois dernier. En juin, les ETF (exchange trade fund) ont enregistré des sorties nettes de capitaux de 2 milliards d’euros dans le monde, poussées par une fuite de la part des investisseurs en indices actions européens. Alors qu’en mai le Vieux Continent avait connu un vrai engouement en raison d’une pluie de distribution de dividendes, en juin les flux sortants sur les ETF actions Europe ont été de 4,36 milliards d’euros. Au total, ce sont près de cinq milliards d’euros qui ont quitté le continent.

Le domaine clé de la collecte reste donc en juin comme sur l’année 2010, les ETF obligataires. «C'est le reflet d'un environnement de marché troublé, des variations de risques sur le crédit souverain et du désir général des clients de diversifier leur portefeuille», commente Nizam Hamid, directeur de la stratégie iShares Europe. Sur le premier semestre 2010, le marché obligataire affiche 3,8 milliards d’euros de flux nets entrants, représentant presque 23% de la collecte totale. Leur utilisation s’est cependant concentrée sur quelques secteurs d’exposition, notamment les Etats. Les obligations allemandes représentent 40% des flux d’ETF souverains depuis le début de l’année.

Au sein des ETF actions, l’évolution de la gestion de l’exposition géographique représente une réelle tendance. Les investisseurs plébiscitent en effet de plus en plus les ETF régionaux (avec 27% des actifs sous gestion) face aux ETF pays.

L’intérêt pour les ETF matières premières se poursuit par ailleurs. La catégorie est ainsi la quatrième la plus importante en termes de collecte sur 2010. Sur un an, les matières premières représentent 17% de l’ensemble des nouveaux flux entrants avec un total de 2,9 milliards d’euros de nouveaux actifs.

A lire aussi