Les hedge funds plaident non coupables

le 23/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Deux fonds se défendent d'avoir spéculé contre la Grèce. Les critiques pleuvent sur les CDS souverains

Mis au banc des accusés dans le dossier grec, les hedge funds sortent de leur silence. Moore Capital, l’un des grands fonds d’arbitrage nommément désignés pour avoir joué contre la dette du pays, a rejeté hier ces accusations. Son concurrent Brevan Howard avait déjà assuré le 19 février n’avoir aucune position courte sur la dette grecque depuis la mi-décembre. Venant d’acteurs d’ordinaire discrets, ces prises de parole montrent que l’industrie de la gestion alternative prend au sérieux le risque d’un retour de bâton réglementaire.

A lire aussi