Le FRR a réduit sa voilure sur les actions à contretemps

le 12/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le poids des actions dans le portefeuille a reculé de 49,2 % à 46,9 % entre 2008 et 2009, malgré le rebond boursier

Le Fonds de réserve pour les retraites (FRR) a rendu une meilleure copie en 2009 que les années précédentes. La performance du portefeuille géré par le fonds d’investissement a atteint 15% l’année passée, contre un recul de 24,9% en 2008 et une hausse de 4,9% en 2007.

Alors que le total des actifs du fonds est remonté de 27,7 à 33,3 milliards euros (abondements inclus), la performance annualisée, qui s’établissait à +0,2 % depuis le démarrage de ses investissements en juin 2004, est remontée à +2,8%. Ce qui reste inférieur au rendement de l'OAT 10 ans. Le Fonds note qu'au vu de l’ampleur de la crise, «la performance annualisée du fonds reste en deçà de l’espérance de rendement attendue à long terme».

La contribution des actions, des obligations et des matières premières à la performance globale a été, dans l’ordre, de 11,3%, 3,4% et 0,5%. Les frais financiers, eux, ont retiré 0,2% de performance.

La part de ses actifs dits de performance en 2009 a été de 52,4% fin 2009, contre 50,6%, fin 2008, et une cible de 55%. Mais l’entité a joué de prudence sur les actions, réduisant son allocation à contretemps. Malgré l'embellie des Bourses en 2009, le poids des actions dans le portefeuille a en effet reculé de 49,2 % à 46,9%. Le FRR s’est en revanche renforcé sur les matières premières (1,4% à 3,9%) et s’est positionné sur l’immobilier (1,6%).

Le FRR a aussi réduit la voilure sur les actifs obligataires, dont la part a été ramenée à 47,6%, contre 49,4% un an plus tôt et une référence à 45%. Les obligations à taux fixe ne pèsent plus que 27,5%, contre 36,1%. Le poids des obligations indexées sur l’inflation a bondi de 3,5% à 9,5% en 2009, pour un objectif de 20 % à terme. Le monétaire en attente d'investissement a progressé modestement de 9,8% à 10,6%.

A lire aussi