La facture bancaire s'alourdit pour Dublin

le 01/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'ardoise pourrait atteindre 50 milliards d'euros. Les porteurs de dette subordonnée paieront leur part

L’addition est tombée hier pour l’Irlande et elle est salée. Prévue au départ à 25 milliards d’euros, la facture du renflouement d'Anglo Irish Bank s’est allongée à 29,3 milliards d'euros dans le meilleur scénario, 34,3 milliards dans le pire. Le gouvernement a aussi annoncé devoir entrer au capital d’Allied Irish pour la refinancer. Au total, entre les injections de capitaux passées ou futures dans de multiples institutions financières, la facture pourrait atteindre jusqu'à 50 milliards d'euros.

A lire aussi