Euro Stoxx 50 : la zone de support à 2.915-2.930 points est sous pression

le 19/01/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une cassure de cette zone ne ferait probablement que différer la hausse attendue jusqu’à 3.170 points

Le recul de 2,57% enregistré la semaine dernière a ramené l’Euro Stoxx 50 sur «la droite de support de court terme» tracée à partir du point bas inscrit en mars dernier à 1.765 points. Il ne pourrait s’agir que d’un test appuyé de cette droite qui passait alors à 2.935 points et progresse de 26,6 points chaque semaine.

Cela étant, la sortie, concomitante, du RSI-13 semaines (1) par le bas du canal haussier au sein duquel il évoluait depuis octobre 2008 crée un risque baissier. La cassure de la zone de support que constituent le gap ouvert le 22 décembre dernier à 2.926-2.928 points et la petite droite de pullback légèrement baissière (2), tracée en bleu sur le graphe ci-contre et passant à 2.917 points cette semaine (-1,9 point/semaine), ne peut donc pas être exclue, malgré la reprise d’hier (+ 0,60 % à 2.958 points).

Cela ne signifierait pas pour autant un retournement durable à la baisse. L’analyse «elliottiste» de l’Euro Stoxx 50, depuis mars 2009 en particulier, autorise en effet à considérer un prolongement de la baisse de la semaine dernière sous la droite de pullback baissière comme une consolidation avant le développement d’une nouvelle phase de hausse, à l’image de celle déployée en 2009.

La reprise amorcée à 1.765 points peut être décomposée en cinq vagues, la structure caractéristique d’une impulsion selon la théorie des Vagues d’Elliott. Il s’agirait en l’occurrence d’une impulsion mineure s’inscrivant dans une impulsion de long terme destinée à ramener l’Euro Stoxx 50 au point de départ de la correction baissière majeure en «A-B-C» engagée à 5.520 points en mars 2000 (L’Agefi du 15 juin 2009).

Les cours alternant les phases d’impulsion et de correction, la fin d’une impulsion mineure signifierait que l’indice a entamé une correction, mineure elle aussi, à 3.044 points la semaine dernière. Il consoliderait ainsi les gains enregistrés depuis mars 2009, plus tôt que ne le laissait prévoir le franchissement de l’objectif initial des 2.840 points (3) en septembre dernier. L’Euro Stoxx 50 pourrait alors redescendre jusqu’à 2.695 points (niveau de rebond de novembre dernier), voire jusqu’à 2.550 points, avant de se réorienter en direction du nouvel objectif des 3.170 points, le deuxième retracement de la baisse développée de 4.573 à 1.765 points.

(1) Relative Strength Index, indicateur de puissance d’un mouvement évoluant entre 0 et 100.

(2) Ancienne droite de résistance tracée à partir du plus haut atteint en novembre dernier à 2.934 points considérée désormais comme une droite de support.

(3) 1er retracement de Fibonacci de la baisse de 4.573 à 1.765 points, L’Agefi du 15 juin 2009.

A lire aussi